Tester votre stratégie web à bas coût

Un dicton célèbre dit qu’un projet peut être réalisé vite, pas cher, pour un résultat qualitatif, mais jamais les 3 en même temps. Un travail vite fait et pas cher ne donnera pas toujours les résultats attendus, alors qu’un projet réalisé sans accroc par un ou plusieurs experts à temps plein risque de cogner sur votre portefeuille. Je vous propose quelques pistes pour tester l’efficacité de votre stratégie web sans trop dépenser, que vous soyez en train de créer votre entreprise ou qu’elle existe déjà.

Un site web est-il indispensable ?

Avec la place conséquente occupée par les réseaux sociaux dans le quotidien des internautes, il n’a jamais été aussi facile pour une petite entreprise de s’épargner les coûts et le temps de création d’un site internet. Google map, Facebook, Instagram, Linkedin, Pinterest, Youtube et j’en passe, autant de moyens de communiquer gratuitement sur votre entreprise, d’être à l’écoute de vos clients et de proposer du contenu pertinent et ciblé sur vos produits ou services. Mais malgré leur gratuité, ces moyens engendrent-ils un coût ? Nous allons voir.

Au final, même si un site web n’est pas indispensable, il est fortement recommandé de l’inclure dans votre jeu. C’est l’élément de base de votre stratégie web, sur lequel vous pouvez construire. Avec votre présence sur les réseaux sociaux, votre site web ne sera pas forcément le point d’entrée de la découverte de votre marque par vos clients. Mais c’est de loin l’outil le plus pratique et le plus personnalisable pour rassembler en un lieu unique toutes les informations sur vos produits ou services, et sur vos avantages.

Les options pour la création de votre site

En fonction de votre disponibilité, de vos envies et de vos compétences, différentes options s’offrent à vous pour la création de votre site, je tente de les trier par “taux de douleur sur le portefeuille”.

Les solutions en ligne gratuites

Des éditeurs comme wix.com vous permettent de créer gratuitement un site web avec un minimum voir pas de connaissances techniques. Je n’ai pas testé, mais les avis sont favorables, l’outil a l’air bien construit et simple à utiliser. Cependant, il faudra faire cavalier seul. Si vous ne savez pas (encore) comment créer une landing page efficace, comment rédiger du contenu pertinent et l’organiser, comment prendre des photos de qualité et que vous ne connaissez pas les subtilités du référencement naturel, vous allez devoir investir un certain temps pour la création de votre site. Sur Wix, l’accompagnement à la création et le nom de domaine personnalisé sont des options payantes. Ensuite, même si vous pouvez personnaliser le design aux couleurs de votre charte graphique, vous obtiendrez difficilement un site 100% sur-mesure.

Faire appel à un freelance

Il existe différentes plateformes sur internet pour trouver des travailleurs indépendants comme moi par exemple (ben voyons, on l’avait pas vu venir celui-là) compétents en création de site. Le choix est vaste : plateformes étrangères comme freelancer.com, françaises comme Malt.com, avec de très nombreux profils, des compétences diverses et des tarifs variés. Comptez de 300 à 800 € par jour environ pour un professionnel en France; 3 jours d’intervention pour un site simple, et à partir d’une semaine pour un site complexe et/ou totalement sur-mesure.

La solution freelance vous demandera moins de temps d’intervention que les solutions gratuites comme Wix, mais soyez prêts à mettre la main à la pâte. La mise en place d’un site efficace nécessite entre autres des compétences en expérience utilisateur, technique, webdesign, rédaction de contenu, référencement naturel voire même photographie. Soyez attentifs aux compétences des freelances avec qui vous collaborez : il sera la plupart du temps nécessaire d’en “embaucher” plusieurs, et de bien les coordonner afin d’obtenir une prestation complète et qualitative. Ce qui demande du temps et des efforts.

Faire appel à une agence web

Les agences web parviennent la plupart du temps à attirer des collaborateurs experts dans un secteur très précis, et à les coordonner en équipes pluridisciplinaires afin de proposer des prestations très diverses. La plupart d’entre elles réalisent par exemple la création de site, le référencement sur les moteurs de recherche, le community management, voire même la prise en charge complète de votre stratégie web.

C’est en général la solution qui vous demandera le moins de temps à investir personnellement, mais assurez-vous de vous rendre disponible auprès de vos contacts de l’agence. Un client qui se montre intéressé et disponible lors de la création de son site (et surtout avant de commencer) = un chef de projet heureux côté agence, et un rendu final de qualité, livré dans les temps.

Concernant les tarifs, difficile de donner une grille, on trouve de tout. Facturation au mois ou à l’année, au forfait ou au taux horaire, acompte et durée d’engagement, délais de règlement, faites en sorte de bien vous renseigner avant de signer. Comptez de quelques centaines d’euros à plusieurs dizaines de milliers en fonction de l’ampleur de votre projet. Pour les projets imposants, il faudra aussi consacrer une bonne partie de votre budget à la phase de recherche préalable à la création du site, et aux divers tests de qualité.

N’oubliez pas les photos

Votre site web, et plus généralement votre présence sur internet sont les vitrines de votre entreprise. Une bonne vitrine est alléchante et bien agencée. Avoir des photos de qualité de vos réalisations ou de vos produits est un énorme atout pour augmenter vos ventes. Sur internet, on ne peut pas toucher, alors on regarde. En vous formant grâce aux cours en ligne et en investissant quelques centaines d’euros dans du matériel de qualité (éclairage en priorité), vous pourrez obtenir des photos de bonne qualité.

Si votre budget le permet, faites appel à un professionnel (misez sur des tarifs journaliers similaires à ceux cités plus haut). Si vos poches sont vides, tournez-vous vers les galeries de photos en ligne gratuites libres de droits, comme Pixabay ou Freepik par exemples, et en formule payante, comme Shutterstock ou Fotolia.

Les moyens pour obtenir du trafic ciblé

Une fois votre site fraîchement en ligne, il faut le faire connaître afin d’attirer des visiteurs ciblés pour vendre vos produits ou vos prestations. Un visiteur ciblé, c’est par exemple une personne qui a besoin de vos produits et qui cherche à les acheter. C’est aussi un journaliste qui veut rédiger un article sur votre entreprise, un candidat pour un poste disponible, ou un fournisseur compétitif.

Etablissez votre stratégie de contenu

Pour communiquer efficacement, vous devez mettre en place une stratégie web d’acquisition et de fidélisation adaptée à vos cibles. Seul ou en faisant appel à un professionnel, vous allez en général passer par les phases suivantes :

1 - Identifiez vos cibles. Quelles sont les catégories de personnes susceptibles d’être intéressées par vos services ?

2 - Rédigez votre charte éditoriale. De quelle manière allez-vous vous adresser aux différentes personnes qui recherchent vos produits ? Sur quel ton, à quelle fréquence, avec quels outils ? De quelles informations ont-elles ont besoin ?

3 - Sélectionnez vos canaux de communication. Les réseaux sociaux et autres chemins de navigation empruntés par vos clients sont nombreux, et les stratégies qui fonctionnent pour y acquérir et fédérer des utilisateurs actifs ne sont pas les mêmes.

4 - Mesurez et ajustez vos stratégies en fonction des résultats et des remontées de vos clients et prospects. Le web permet de récolter des données précises sur le comportement des internautes qui visitent votre site, servez-vous en pour améliorer leur expérience avec votre société et progresser vers vos objectifs.

Quel prix investir dans votre communication web

Si l’accès de base aux réseaux sociaux et le positionnement dans les moteurs de recherche sont gratuits même pour les entreprises, il faudra mettre la main à la poche pour en tirer le maximum. Une fois votre stratégie de contenu élaborée, vous pouvez acquérir plus de visiteurs ciblés en payant. Je me contente de citer 3 solutions parmi une multitude, vous devriez vous en tirer pour quelques dizaines d’euros au démarrage.

Google Ads : la plateforme de publicité de Google. Le système est simple, Adwords place vos annonces dans les premiers résultats de recherche sur des mots clés de votre choix, et vous payez à chaque clic. Vous pouvez obtenir un bon de 75 € à la création de votre compte.

Facebook Ads : la plateforme de publicité de …Facebook. Vous payez pour diffuser vos annonces dans le fil d’actualité des personnes les plus susceptibles d’avoir besoin de vos produits ou services. Un bon de 50 € est réservé aux nouveaux comptes.

Bing Ads : la plateforme publicitaire de Bing. Même si Bing est beaucoup moins utilisé que Google, le moteur de recherche de Microsoft permet de toucher des gens qui n’utilisent pas Google, et il y en a bien assez pour attirer votre attention. Le système est quasiment copié sur Adwords, il sera facile de vous y mettre si vous connaissez déjà le premier.

Quels que soient les moyens retenus, soyez prêt à les suivre étroitement. Vous devez vous former au démarrage, et surveiller régulièrement vos campagnes publicitaires pour en tirer le meilleur. La création d’une campagne est très simple, mais son optimisation est plus compliquée, vous avez intérêt à faire appel à un professionnel pour tirer le meilleur de votre investissement et gagner du temps.

Stratégie web : passer à l'action

Une fois les différentes composantes de votre stratégie web en place, surveillez-en régulièrement les évolutions. Une manière pratique de mesurer votre activité consiste à définir des indicateurs clés de performance, parfois appelés K.P.I. (Key Performance Indicator). En voici quelques-un dans le cadre d’un site e-commerce par exemple :

Analyse des conversions : nombre de ventes en ligne, montant du panier moyen, chemins de navigation vos clients.

Analyse des produits : ceux que vous vendez le plus, votre taux de marge, le temps de réflexion d’un visiteur avant de passer à l’achat.

Analyse du retour sur investissement : quelles sont les sources de trafic rentables, et celles qui ne génèrent pas de ventes ? Où faut-il (re)diriger les investissements publicitaires ?

Comparez vos K.P.I. selon différentes périodes, afin d’estimer l’efficacité des changements que vous apportez à votre site et à vos méthodes de communication. Ne basez pas toutes vos décisions sur des chiffres, et n’hésitez pas à aller à la rencontre de vos utilisateurs. Sollicitez des avis sur vos fiches produits, écoutez les recommandations de vos clients, et montrez-vous disponible. Ne craignez pas les critiques, elles piquent un peu sur le coup mais sont de belles sources de progrès.

Contactez-moi