skip to Main Content

Fixer un objectif

La gestion de projet, c’est aller d’un point A (votre situation de départ) à un point B. Votre point B est composé des objectifs à atteindre. Vous les définissez au début du projet, avec votre équipe. Gardez-les toujours dans un coin de votre tête : ils vont vous permettre de savoir si votre projet a réussi ou échoué. Alors comment fixer efficacement un objectif ? Vous pouvez utiliser la méthode S.M.A.R.T.

Sommaire de l’article :

S comme simple et spécifique

Mes compétences et celles de l’équipe projet me permettent d’atteindre cet objectif. J’ai une petite idée des actions à mettre en place pour y parvenir simplement. Exemple d’objectif : augmenter les ventes. Je fais aujourd’hui 3 ventes par semaine en moyenne. Je suis confiant dans le fait que je peux en faire plus car une fois j’ai conclu 6 ventes dans la même semaine.

M comme mesurable

Logique, si vous ne pouvez pas mesurer l’objectif, comment savoir si vous l’avez atteint ? Admettons que vous réalisez en moyenne 3 ventes par semaine, et que votre patron vous demande d’augmenter les ventes. Au prix d’efforts, vous parvenez à 4 ventes par semaine. Vous retournez fièrement voir votre patron pour lui annoncer la bonne nouvelle, plein d’espoir, et il vous annonce avec un air frustré qu’il s’attendait à au moins 5 ventes.

Vous auriez préféré le savoir dès le départ. C’est pourquoi vous devez toujours intégrer un critère de mesure dans vos objectif. Vous allez pouvoir améliorer votre premier exemple : “augmenter les ventes de 20%”. Oui mais soyons précis, 20% ça veut dire quoi ? En creusant un peu, vous affinez encore votre objectif qui devient “augmenter le chiffre d’affaires de 20% sur 2017 par rapport à 2016”.

A comme ambitieux

Vos objectifs doivent être une source de motivation. Quand une chose est trop facile, s’installe une tendance à s’ennuyer, à mettre moins de coeur à l’ouvrage. Mais aussi A comme accepté, il est important que l’équipe projet soit d’accord sur la liste des objectifs. Si ce n’est pas le cas, vous allez rencontrer des points de friction qu’il faudra résoudre, autant de temps et d’énergie qui s’évaporent. Après quelques réflexions, votre objectif de départ devient “augmenter le chiffre d’affaires de 90% sur 2017 par rapport à 2016”.

R comme réaliste

Vous l’avez bien senti, il y a quelque chose qui cloche dans la dernière formulation de votre objectif. 90% est un chiffre énorme, ce qui revient presque à doubler les ventes. Etre ambitieux c’est bien, être ambitieux ET réaliste c’est préférable. Vous réalisiez la plupart du temps 3 ventes par semaine en 2016, mais vous parvenez parfois à en réaliser plus. Avec beaucoup d’efforts et les bons outils, vous estimez être en mesure de parvenir à 5 ventes par semaine. Vous ajustez votre objectif en conséquence : “augmenter le chiffre d’affaires de 60% sur 2017 par rapport à 2016”.

T comme délimité dans le temps

Votre objectif l’est déjà : il concerne l’année 2017, vous pouvez fixer comme date butoir le 31/12/2017. A partir de janvier 2018, votre projet sera considéré comme terminé, vous serez alors capable de mesurer si votre objectif est atteint ou non. Le fait de délimiter l’objectif dans le temps a aussi l’avantage de vous permettre d’ajuster tout au long du projet les ressources financières et humaines que vous allez utiliser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *