skip to Main Content

Votre prototype d’application en 1 semaine avec la méthode MVP

Dans quoi je me lance, là ? Créer une application de qualité en une semaine c’est impossible. A moins que… Non, vraiment, « y’a pas moyen ». Mais en une semaine vous pouvez créer un prototype – presque – fonctionnel, le tester auprès de vos clients, et décider de la manière dont vous allez occuper vos nuits (caféinées) et vos week-ends (rétro-éclairés) dans un second temps.

Sommaire de l’article :

La technique du M.V.P : à l’arrache (mais pas trop)

Derrière ce terme se cache le Minimum Viable Product, à savoir une appli qui fonctionne avec uniquement les fonctionnalités principales, sans la moindre fioriture. Pensez « quelle est la tenue vestimentaire minimum pour aller acheter du pain à côté le dimanche en ayant dormi 2H la veille ». Enfilez votre plus beau survêtement, et lançons-nous.

Copyright PolyGram Filmed Entertainment, probablement

Jour 1

Rassemblez les membres de votre éventuelle équipe et listez sur un papier TOUUUUTES les fonctionnalités que vous voulez voir sur votre appli dans les 3 prochaines années. N’hésitez pas à être ultra exhaustif, ne vous laissez pas brider par les contraintes techniques ou votre budget pour l’instant.

Une fois votre liste de fonctionnalités établie, sélectionnez celles qui sont indispensables pour lancer l’application auprès d’une population réduite. Uber aurait pu lancer son application sans la gestion des avis clients ou l’affichage de la photo du chauffeur, mais pas sans le système de géolocalisation. Vous allez en fait construire le cœur de l’application, en quelques semaines seulement.

Et les autres fonctionnalités, on les jette ?! Non, gardez-les en tête lorsque vous rédigerez votre cahier des charges, il faudra alors vous poser la question « est-ce que les développements que nous sommes en train de réaliser maintenant sont suffisamment souples pour permettre facilement l’ajout de nouvelles fonctionnalités plus tard ».

Jours 2 à 4

Retroussez vos manches et ouvrez votre éditeur html / css préféré, il est temps de créer un prototype web de votre application mobile. Utilisez un framework type Bootstrap si vous voulez gagner du temps sur l’aspect design. Vous allez en fait créer des templates des pages principales de votre application. Pas de design à ce stade, contentez-vous de faire quelque chose de propre. Avancez page par page, en suivant le parcours utilisateur que vous avec en tête, et en incluant un lien sur chaque page pour mener à la suivante dans ce parcours.
Exemple, pour une application qui permet de trouver des compagnons de randonnées :

  1. Le randonneur ouvre l’appli > design de l’écran accueil.html
  2. Le randonneur crée un compte où il renseigne ses préférences de balades > design de l’écran creation_compte.html
  3. Le randonneur est connecté et arrive sur une carte qui recense les balades disponibles > design de l’écran carte_randos.html (pas la peine de développer la partie carte à ce stade, contentez-vous d’un screenshot)
  4. Le randonneur sélectionne une « fiche balade » et s’y inscrit > design de la page fiche_balade.html

Une fois vos principaux écrans terminés et liés entre eux, mettez-les en place sur un serveur web. Testez bien l’affichage sur votre mobile.

Jours 5 à 6

Enfilez un t-shirt propre et votre sourire d’ange, direction le terrain pour tester votre application RandoMalin (10/10 pour le nom). Baladez-vous sur les berges du Rhône (lyonnais détecté) et interrogez quelques badauds : « Bonjour, je suis en train de créer une application pour faciliter la randonnée, est-ce que vous auriez quelques minutes pour me donner votre avis ? ». Si la réponse est oui, montrez l’application sur votre SmArTpHoNe en suivant le parcours utilisateur que vous avez mis en place. Ecoutez et notez les réactions de votre public du jour. Pour aller plus loin vous pouvez poser quelques questions supplémentaires qui vous aideront à affiner votre étude de marché :

  • A quelle fréquence faites-vous des randonnées ?
  • Avec-vous déjà annulé une randonnée au dernier moment, et pourquoi ?
  • Seriez-vous prêt à partir en randonnée avec des inconnus ?
  • Pro Tip : une fiche par client, pour traiter plus facilement les réponses derrière avec un tableur type excel.

    Faites ensuite la synthèse des réponses et avis, pour affiner votre liste de fonctionnalités et intégrer celles qui manquent. La rédaction de votre cahier des charges sera fortement accélérée, puisque vous avez maintenant une idée précise des attentes de vos utilisateurs ainsi que des pages html / CSS semi-fonctionnelles.

    Jours 7

    Restez toute la journée dans votre canapé, habité du sentiment du devoir accompli.

    Attention

    Cette approche est très rapide, façon sprint, et permet uniquement de créer un premier prototype, puis de l’affiner en fonction des retours utilisateurs. Le résultat de cette expérience sera un appui de poids si vous cherchez des investisseurs pour votre projet. Mais cette méthode fonctionne moins bien lorsque vous attaquerez l’exécution « pour de vrai » de votre projet. Cette seconde phase nécessite de bien séparer les périodes dédiées à la réflexion et à la conception, des périodes de développement et mise en place.

    Votre avis ? Est-ce que vous avez déjà testé une approche similaire, pour quels résultats ? Au plaisir de vous lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *